Un glacier est mort en Suisse

Un glacier est mort en Suisse         

Dernièrement en Suisse, des habitants ont symboliquement organisé les obsèques du Pizol, un glacier alpin situé à la frontière de l’Autriche.

©GIAN EHRENZELLER/EPA/MAXPPP - epa07861162 St Konrad Parish in Zurich chaplain Eric Petrini (C) speaks during a commemoration for the dying glacier of Pizol mountain, in Wangs, Switzerland, 22 September 2019. Various organizations gathered to shine a light on climate change and melting glaciers. EPA-EFE/GIAN EHRENZELLER ATTENTION: This Image is part of a PHOTO SET (MaxPPP TagID: maxbestof091291.jpg) [Photo via MaxPPP]

Ce glacier alpin s’est évaporé, de fait, sous l’effet du réchauffement climatique. Une marche d’environ deux heures a emmené les participants, en habits de deuil, jusqu’au pied de l’ancien glacier : une couronne de fleurs y a été déposée. Mais contrairement à ce que font aussi les Islandais pour leurs commémorations aucune plaque commémorative n’a été laissée sur place.

Cette cérémonie s’est déroulée la veille du sommet spécial de l’ONU, sur le climat. Durant ce sommet plusieurs chefs d’Etat devaient se mettre d’accord sur les mesures à prendre pour essayer de limiter ce réchauffement à 1,5 ou 2 degrés par rapport à la période préindustrielle. Mais en Suisse comme en Islande, deux pays connus pour leurs glaciers, l’inquiétude des scientifiques est la même face au réchauffement climatique pendant que les populations locales rendent un dernier hommage à leurs glaciers.

Florian Hisberghes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.