Greenpeace versus l’huile de palme

Greenpeace versus l’huile de palme

       Six militants de Greenpeace ont été retenus récemment sur un cargo au large de l’Espagne. Ils ont voulu monter à bord d’un navire qui transportait de l’huile de palme pour protester contre cet ingrédient omniprésent dans l’industrie agroalimentaire.

Greenpeace s’attaque à l’huile de palme parce qu’elle est à l’origine de nombreux problèmes…

 Présente, entre autres, dans la pâte à tartiner, dans les chips et dans les céréales, elle a des conséquences sur l’environnement : elle menace la biodiversité tropicale, en raison de la déforestation qu’elle entraîne.

Destruction par le feu de forêt tropicale pour planter des palmiers huile (image Greenpeace)

Destruction par le feu de forêt tropicale pour planter des palmiers huile (image Greenpeace)

D’ailleurs, parmi les militants de Greenpeace arrêtés, on peut compter certains Indonésiens qui sont les plus touchés. Des milliers d’hectares de forêts ont été brûlés depuis plusieurs années pour arriver à une monoculture intensive du palmier à huile. Cette déforestation provoque la destruction de tout un écosystème et la disparition de certaines espèces comme les orangs outans. Les défenseurs environnementaux sont contre les grands producteurs d’huile de palme indonésiens, responsables des incendies de forêts. La demande mondiale croissante a entraîné un essor et une industrialisation de cette culture en Indonésie. Les plantations sont accusées de provoquer des déplacements forcés de populations et de contribuer au changement climatique avec l’augmentation des gaz à effet de serre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.